DyBlog



Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 25 août 2008

Jeu 182 - Race Usan Bolt

Pour ceux qui ont passé les 15 derniers jours dans une grotte au fin fond du Larzac avec leurs chèvres en étant coupés de tout, Usan Bolt est le nouveau champion olympique du 100 m, avec un nouveau record du monde à 9.69 secondes...

Puma, son équipementier, n'a pas trainé, et propose déjà un jeu où il est possible de défier Usan Bolt pour voir si on est plus rapide que lui sur 100 m...
Le principe en est hyper simple : on choisit ses couleurs, et on se retrouve sur la piste à affronter Bolt en étant représenté par... une main.
La touche espace sert à démarrer : il faut la maintenir appuyée, puis la relacher pour partir après le starter ( sinon cela fait un faux-départ ). Puis, pour gagner de la vitesse, il faut appuyer sur les flèches gauche et droite alternativement le plus rapidement possible. Oui, comme dans Track & Field... Vos doigts s'en souviennent certainement encore ;)



Après un effort surhumain, le jeu affiche le temps réalisé...



Oui c'est nul. Mais je tiens aussi à la bonne santé de mon clavier ;)
Un système de high scores est disponible, et on voit qu'il sera bien difficile de faire mieux que 9.43...

Un petit jeu sympathique qui rappellera pas mal de souvenirs à chacun ( bon je vais réessayer avec un bic... )

Race Bolt ( le lien est à droite )

mardi 5 août 2008

Jeu 181 - Ball Toucher

Ball Toucher est un jeu au principe simple et efficace, comme beaucoup de ses congénères du même genre "je dirige un truc à l'écran en esquivant des obstacles qui passent, et ce le plus longtemps possible"....

Ici, on dirige un carré noir qui tourne sur lui-même, et le score augmente lentement de manière automatique. Différentes balles passent à travers l'écran que ce soit dans le sens horizontal ou vertical :
- Des balles bleues foncé et rouges qui sont à éviter absolument
- Des balles bleues clair qui passent fréquemment et qui sont des bonus qui augmente le score d'un coup : il faut en attraper le plus possible...
- Des balles jaunes, plus rares, contiennent un bonus aléatoire : ralentir le jeu, diminuer la taille du carré...



Plus on avance dans la partie, plus le carré devient gros, plus le jeu s'accélère, plus il y a de balles, et plus le stress augmente... :)
Bref, Ball Toucher est un petit jeu simple et efficace... mais ne l'ai-je pas déjà dit ? ^^


Je vous mets au défi de faire mieux ;)

vendredi 25 juillet 2008

Jeu 180 - Tetris pour les masos avec Bastet

Bastet, ça veut dire 'Bastard Tetris'.



Après cette entrée en matière plutôt crue, il est aisé de deviner ce qu'est Bastet : un Tetris beaucoup plus dur que la version originale ;)

En effet, alors que dans la version originale les pièces tombent de manière plus ou moins aléatoire, ici le choix de la pièce est géré par un vicieux algorithme qui va en fait à chaque fois choisir la pièce la plus embêtante possible pour le joueur. On peut ainsi de retrouver avec des L ou des carrés qui tombent par série de 10 alors qu'on a aucun endroit où les caser...

On est obligé de devoir réfléchir en faisant un 'reverse-engineering' de l'algo afin d'obliger Bastet à donner quelque chose de praticable. Cela revient à créer un terrain prêt à tout recevoir... Mais il ne donnera alors jamais une pièce permettant de faire une ligne. Ou bien on fera la ligne, mais des trous aussi en même temps.
Si quelqu'un parvient à faire plus de 10 lignes, qu'il me fasse signe...

Au final, il ne s'agit pas de proposer un jeu hyper difficile ( car cela reste somme toute un Tetris classique ), mais d'énerver le joueur et lui donner envie de jeter son PC par la fenêtre. Ce qui est très différent :)



Bastet est disponible dans tous les systèmes de la Terre : Windows, Linux, Mac... Voici d'ailleurs la page pour le télécharger.

Pour résumer, ce jeu est ignoble...

mercredi 9 avril 2008

Jeu 179 - I wanna be the guy

Syoban action ? Pfff, trop facile, je l'ai torché 50 fois celui-là...
Unfair platformer ? Un peu chaud, mais bon honnêtement, une fois dans le coup, il se finit les doigts dans le nez...

Ah, c'est comme ça ? Vous voulez le pire ? L'horreur absolue ? Le jeu où chaque niveau nécessite 500 essais et du par coeur ? Celui qui va vous bouffer toute vie sociale dans les semaines à venir ?
Vous l'aurez voulu... Alors voici "I wanna be the guy" ! Le pire jeu de plate-forme jamais créé...

Il s'agit là d'un jeu qui se télécharge, une fois n'est pas coutume. Le jeu nécessite juste Windows, une machine correcte, et c'est tout à ce qu'il me semble... L'auteur conseille sur cette page de télécharger la version démo d'abord, car elle est plus légère en taille, ça lui sauve sa bande passante, et comme de toute façon beaucoup vont criser au bout de 10 minutes... :)



Le but est de diriger un petit enfant à travers des niveaux sortis tout droit de l'enfer de Dante.
Les flèches servent à le déplacer, le shift de gauche à sauter, et Z à tirer. C'est un peu bizarre, ce serait mieux adapté avec un clavier anglais, mais on s'y fait.
Important : maintenir le bouton de saut permet de sauter plus haut, et on appuyant encore sur Shift durant un saut, il est possible d'effectuer un double saut, qui est indispensable pour se sortir de nombreuses situations périlleuses. Et ne l'oubliez pas. Ne l'oubliez SURTOUT pas.

Des vidéos pour se rendre compte de l'horreur démente, vieille, et bouffie...

Une première avec le début du jeu, et un boss... original. Spoilers inside, mais ça ne va beaucoup vous aider de toute façon ;)



Et une deuxième avec une autre possibilité pour commencer la partie.



Sur Youtube, il y a des dizaines de vidéos de tous les niveaux de ce jeu. Donc si vous être coincés, vous savez où il faut aller...

Non pas que le jeu soit impossible ou désagréable, loin de là. Mais HYPER dur. C'est le mot. Dur. A s'arracher les cheveux, à devenir dingue, à balancer la machine par la fenête, à se pendre... Jeu conçu non pas par un vieux sadique dont la maison a brûlé, ni par un vieux fou dans une cave, mais par un jeune programmeur saint de corps et d'esprit qui voulait répondre à un défi, et donc c'est pire...

Il n'est pas rare que des niveaux possèdent plusieurs sorties qui débouchent ensuite sur des passages complètement différents, voire même des nouveaux boss. Cela ajoute une replay-value au jeu qui est loin d'être négligeable, et c'est vraiment intéressant... Un exemple tiens.

I wanna be the guy est bourré de références à de nombreux jeux vidéos célèbres, surtout du côté de chez Nintendo ( Segaaa revieeens ), que ce soit au niveau de la musique ( Kirby, Megaman, Contra, Zelda... ), des graphismes ( Metroid avec Mother Brain, Mario 2 avec un Birdo en métal, Castlevania... ), et voire même du level-design : ainsi, un des niveaux est en fait un Tetris, le personnage est en bas, il faut esquiver les pièces qui tombent, et grimper sur le tas qui se forme pour atteindre la sortie en haut... C'est ce qui fait d'ailleurs tout l'intérêt de ce jeu à mon avis, qui serait bien fade sans tous ces clins d'oeil :)



Des points de sauvegardes sont heureusement présents un peu partout. Mais en général APRES un passage particulièrement difficile. Comme ça, pour le fun.

Bref, I wanna be the guy est un jeu pour les pros, les tueurs, ceux qui n'ont pas de vie sociale, le GIGN. Il est finissable, il y en a bien qui l'ont fait. Paradoxalement, les derniers niveaux sont les plus faciles, car on prend une manière particulière de jouer au fur et à mesure du jeu, ce qui fait qu'on s'habitue tellement à tous ces pièges qu'ils en deviennent grossiers ;)
Une fois terminé, ça doit être une énorme satisfaction j'imagine...

Promis, j'arrête avec ces jeux où il faut avoir joué à la NES depuis sa plus tendre enfance pour les finir, le prochain jeu sera enfin un jeu "humain" ;)

mardi 25 mars 2008

Jeu 178 - Waar

Voici du lourd pour ce 178ème épisode des jeux du jour ( hé oui déjà... ), avec le plus petit jeu multijoueur en ligne du monde, mais qui est loin d'être le moins addictif : Waar.



Le but de Waar est d'être celui qui possède le plus d'xp. A cette fin, on dispose d'une mine qui rapporte de l'or chaque heure. Cet or permet de se payer une armée afin d'affronter les autres joueurs, chaque victoire rapportant 1 xp et de l'or. Il est possible de faire évoluer sa mine afin qu'elle rapporte plus, mais cela coûte aussi de l'or. Cet or qui permet de se payer de plus en plus de soldats, et ainsi de suite...
Et plus vos xp montent, plus votre position au classement général aussi :)



La mine produit de l'or à chaque heure, même si on n'est plus connecté au site.
A noter qu'un lien est donné pour chaque mine, et que chaque personne cliquant dessus ajoute 50 or à son propriétaire.
Donc, cliquer sur ce lien me rapportera 50 or, n'hésitez surtout pas à cliquer dessus, c'est le lien magique, celui qui apportera la joie, l'amour et le bonheur à tout celui qui cliquera dessus :-D



L'armée est constituée de 3 éléments :
- Les soldats, les moins forts et les moins chers.
- Les chevaliers, niveau intermédiaire.
- Les héros, des tueurs qui coûtent la peau des fesses...
La formule d'une bonne armée est que les soldats soient plus nombreux que les chevaliers, qui doivent eux-mêmes être plus nombreux que les héros...



Pour attaquer, il est possible de passer soit par un petit menu, soit par le classement général par xp.
Chaque victoire rapporte de l'or, mais fait aussi perdre des combattants. Quand à une défaite, on en parle même pas, c'est la loose totale...
A noter qu'il est possible d'espionner son adversaire avant de l'attaquer, pour savoir exactement de quelles forces il dispose, mais en se délestant de quelques deniers.
Et il faut posséder une armée forte à tout instant, en cas d'attaque surprise...
Heureusement, on ne peut pas se faire attaquer plus de 3 fois par heure ; malheureusement, on ne peut attaquer plus de 9 fois par heure...

Il est aussi parfaitement possible de créer sa propre alliance, afin de partager des résultats pour monter dans le classement des alliances. C'est pour cela que j'ai créé l'alliance des blogueurs, nommée "BlogWaar" : tous les blogueurs sont invités à rejoindre cette alliance, et l'adresse de leur blog apparaîtra dans le message de présentation de BlogWaar :)
Les alliances sont limitées à douze membres, donc ne traînez pas...



L'inscription prend 10 secondes, et ne nécessite même pas de donner un mail : un pseudo, un mot de passe, et c'est parti !
Un mode veille et un mode vacances sont disponibles si on veut être tranquille un moment, ainsi qu'une mini-messagerie.
Je vous conseille de prendre 2 minutes pour lire les régles en détail, ça ne prendra pas plus de temps...

Waar est donc un jeu bien conçu et silmple, mais très accrocheur, je n'en décolle plus depuis 3 jours... Gagner toujours plus d'or, puis de xp... D'autant que des améliorations intéressantes sont prévues dans un futur proche !
Je vous recommande de l'essayer, vous ne le regretterez pas... ;)

Via les LIDD

mercredi 19 mars 2008

Jeu 177 - Insurgo

Vous aimiez vous amuser dans votre tendre enfance à construire des tours de plus en plus hautes, que ce soit en Lego ou en Meccano, jusqu'à qu'elles soient proches de l'effondrement tellement leur équilibre était précaire ? Alors Insurgo est clairement fait pour vous ;)

Le but est donc de construire une tour qui soit la plus haute possible à l'aide de pylônes.
Comment cela se passe ? Il suffit de se placer sur un nœud situé à l'extrémité d'un pylône, de déplacer le curseur dans la direction que l'on souhaite, et si une ligne bleue apparaît, il suffit de cliquer pour qu'un nouveau pylône soit ajouté à la tour dans le sens que l'on aura désigné. Ensuite, pour relier deux pylônes ensemble, il faut cliquer sur une extrémité, et déplacer le curseur vers une autre extrémité, et si une ligne verte apparaît, cliquer permettra de relier ces deux extrémités avec un pylône.
Cela a l'air un peu bizarre comme ça, mais il faut essayer le jeu pour bien visualiser le système qui se joue très facilement, une fois la technique bien comprise. Une astuce est d'utiliser des triangles ;)



Maintenant, il faut faire que l'équilibre de sa tour reste convenable, sinon elle s'effondre. Autant dire que passé les 1000 mètres, cela devient un exercice très délicat : je n'ai pas dépassé les 1100 mètres :)



Les graphismes remplissent leur rôle, la musique semble un peu triste ( genre le type rate sa tour et se pend direct ), mais le principe est original et vraiment amusant : on se prend à rester un long moment sur Insurgo afin d'essayer de gagner quelques mètres en plus à chaque fois...
Attention drogue dure ;)

Via les LIDD

dimanche 16 mars 2008

Jeu 176 - Unfair Platformer

Vous vous souvenez sans aucun doute de Syoban Action, le clone hyper difficile réalisé par un vieux sadique de Super Mario Bros, et qui avait défrayé le net à l'époque de sa sortie ( et qui continue d'ailleurs... ). Mais certains ne parvenaient pas à faire fonctionner le jeu sur leurs machines. Et une fois fini, on cherche plus fort, plus long, plus difficile...

Alors voici Unfair Platformer, un clone de Syoban Action ( qui était lui même un clone de Mario, faut suivre là... ). Comme son illustre prédécesseur, le level design a été conçu par un vieux fou enfermé dans une cave depuis 15 ans, son chien est mort, il n'a pas d'ami, il a eu une enfance difficile....
Le personnage se déplace et saute à l'aide des flèches, tout simplement. Et exactement comme Syoban Action, des pièges peuvent surgir un peu partout, sans prévenir, et surtout là où on les attends le moins. Les vies sont heureusement infinies, mais bon, finir un niveau avec -127 vies... ;)



Un système de mot de passe permet bien heureusement de revenir là où on s'est arrêté, le jeu comportant en tout 7 niveaux.
Les graphismes sont corrects sans plus, simple repompe de Mario. Il n'y a pas besoin de quelque chose de plus évolué pour un tel jeu remarque...
Il est possible de couper la musique qui saoule un peu ( même si Sonic est très sympa ! ) en faisant un clic droit, puis en sélectionnant "mute" dans le menu qui apparait.

C'est dimanche, vous avez du temps pour le finir ( même beaucoup de temps ), donc surtout n'hésitez pas à l'essayer, la kalachnikov au poing, le blouson de cuir sur les épaules, le cigare au bec, et accompagné d'une escouade de mercenaires ayant fait le Vietnam, l'Afghanistan, l'Irak, et la Colombie ( voire même les 4 en même temps, ça sert ). Je ne suis pas responsable des effets secondaires d'Unfair Platformer, du style déprime, ordinateur par la fenêtre, hospitalisation à Saint-Anne, pendaison... :)

lundi 10 mars 2008

Jeu 175 - Trigger Ball

Vous aimez le billard ? Alors Trigger Ball est certainement fait pour vous ;)

Ce jeu consiste à diriger une petite catapulte ( "trigger" ) afin de lancer une bille, et le but de chaque niveau est de faire que cette bille touche tous les cercles noirs qui y sont présents. La souris sert à orienter le trigger, et on peut aussi le déplacer le long d'un axe avec les flèches droite et gauche quand la chose est possible. Puis, il suffit de cliquer pour que le trigger lance la bille.

Là où ça devient intéressant, c'est que la bille rebondit sur les cercles noirs comme une boule de billard, et il faut donc bien réfléchir avant de tirer quand on a affaire à plusieurs cercles à toucher situés aux 4 coins de l'écran... Histoire de rigoler, des pièges apparaissent régulièrement tels que des balles roses qui attirent la bille, ou bien des balles vertes qui la repousse. Il faut gérer toute la physique qui est derrière ce jeu pour ne pas perdre 50 vies à chaque niveau...
Heureusement, les précédents lancers restent en pointillés sur l'aire de jeu pour aider, et du trigger sort un laser qui permet de bien voir dans quelle direction la bille va partir.



Les graphismes sont sommaires ( bah oui, des cercles noirs sur un fond bleu... ), mais la musique style ambient me plaît, allez savoir pourquoi...
En tout cas, Trigger Ball est un petit jeu avec pas mal de niveaux, et qui risque par moment de vous mettre vraiment les neurones en ébullition :)

mercredi 5 mars 2008

Jeu 174 - Filler

Filler est un jeu associant boules, réflexes, et originalité. Tout un programme évidemment annoncé comme cela :-D

Il s'agit de remplir au moins les 2/3 de l'écran du jeu avec des boules : quand on clique, une boule se met à gonfler sous le curseur. Elle ne s'arrête de grandir que lorsqu'elle heurte une autre boule, les murs, ou bien une des balles rebondissantes...
En effet, des balles rebondissent sur les parois de l'écran, et il faut absolument éviter de les toucher. Chaque fois qu'un contact a lieu, on perd une vie. Une fois toutes les vies épuisées, c'est le game over assuré...
Le nombre de balles rebondissantes présentes à l'écran augmente au fur et à mesure des niveaux. On dispose d'un temps limité, ainsi que d'un nombre limité de boules pour remplir l'écran.



Là, ça a l'air bien compliqué, mais une fois le principe assimilé, ce jeu se révèle vraiment très accrocheur ;)

jeudi 28 février 2008

Jeu 173 - AntiPacman

Vous connaissez certainement le célèbre jeu Pac-Man où il s'agit de diriger une boule jaune vorace à travers des labyrinthes tout en évitant des fantômes...

AntiPacman est le miroir inversé de ce jeu : il ne s'agit plus ici de diriger Pac-Man, mais les fantômes ! Le but est de mettre la main sur un Pac-Man dirigé par la machine.
Les contrôles sont relativement simples : les touches 1 à 4 servent à sélectionner le fantôme que l'on va diriger à l'aide des flèches, M sert à couper la musique ( légèrement saoûlante ), et P à faire pause.



Il est parfois un peu difficile de s'y retrouver entre tous ces fantômes, mais avec un peu d'entraînement, on s'y fait. Cela devient alors amusant d'essayer d'attraper ce Pac-Man retors à l'intelligence articielle vraiment bien conçue...

A essayer, pour connaître au moins une fois ce qu'ont dû ressentir ces fantômes lors de ces innombrables parties de Pac-Man ;)

Via

mardi 26 février 2008

Jeu 172 : Shift

Shift est un jeu dont le principe ressemble à celui de Yin Yang : un jeu de plates-formes basé sur l'échange des couleurs :)

Il s'agit ici de diriger un personnage à travers des niveaux bicolores en noir et blanc. Les flèches servent à se déplacer, la touche espace à sauter, et P à faire pause.
Mais surtout, la touche shift ( ou flèche haut ) permet d'échanger les couleurs, et d'inverser ainsi le niveau verticalement. De cette façon, il va être possible de résoudre des énigmes ou d'arriver à la sortie en passant par un chemin totalement inexistant auparavant...



Si le début est très facile, le jeu a tendance à se compliquer très rapidement, et on se surprend à réfléchir parfois plusieurs secondes avant d'oser un quelconque déplacement du personnage :)
Les graphismes sont pour le moins sobres, la musique basique... Mais Shift est au final un jeu très accrocheur et original, et qui vous réserve de belles prises de tête...

mercredi 20 février 2008

Jeu 171 : Vision

Cela faisait longtemps que je n'avais pas mis un petit Escape Game des familles, mmm ?
Cette omission est désormais réparée avec Vision, un Escape Game d'excellente facture...

Comme d'habitude dans ce type de jeu, le scénario tient sur un ticket de métro en écrivant avec un marqueur : vous êtes enfermé dans une pièce, et vous devez utiliser les éléments qui s'y trouve pour en sortir.



La réalisation sonore et graphique est de très bonne qualité, et il est possible de zoomer ainsi que de sauvegarder sa progression.
Pour l'avoir bien essayé, il va vous donner du fil à retordre, les énigmes sont du genre bien recherchées, alors accrochez-vous bien...

Comme d'habitude, j'ai la solution du jeu sous le coude, donc si jamais quelqu'un est complètement coincé, qu'il n'hésite pas à me le signaler dans les commentaires de ce billet pour que je lui file un coup de main :)